Parlez-vous "patient compréhensible" ?

Aktualisiert: Aug 20

En route vers une culture de traitement centrée sur le patient, la communication avec le patient un élément important.




Compréhensible pour tous

Si certains patients se sont familiarisés avec tous les termes médicaux au cours de leur maladie, d'autres ont des difficultés avec les termes techniques et un certain nombre sont submergés par de longs passages de texte. Les patients de langue étrangère, épuisés ou âgés sont particulièrement dépendants de l'aide. L'information des patients en tient déjà compte dans la mesure du possible.

  • Des contenus et des textes clairement structurés, des contenus web et des dépliants d'information formulés le plus simplement possible et réduits à l'essentiel sont l'objectif.


La mesure adéquate

Ni trop ni trop peu d'informations ne sont utiles. Les patients doivent être bien préparés pour l'opération. Une explication des risques, de la préparation nécessaire, de la liste de colisage, etc. est un MUST. Les formulaires d'inscription doivent être envoyés à l'avance afin qu'ils puissent être remplis et soumis lors de l'admission à l'hôpital.


Au milieu d'une multitude d'informations, d'instructions et de formulaires, de nombreux patients sont rapidement débordés : Des préparatifs importants sont oubliés, des rendez-vous sont négligés, des formulaires sont laissés à la maison.

  • L'objectif est d'en faire le moins possible et le plus nécessaire. Lorsqu'elles sont disponibles, d'autres informations ou événements/documents d'information doivent être proposés sous forme numérique.

En 2020, nous attendons le dossier électronique du patient (DEP) et donc des signaux clairs en faveur d'une numérisation accrue du système de santé. Que peut-on attendre en termes de "patient" ?


"Le contenu numérique offre de nouvelles possibilités, également en termes de "patient". Grâce à l'interaction numérique avec le patient, la communication peut être adaptée plus précisément au déroulement du traitement et plus individuellement aux besoins du patient."

Les appareils mobiles et le contenu numérique offrent de nouvelles possibilités

En prenant l'exemple d'une opération planifiée, cela pourrait ressembler à ceci :

  • Les bans sont affichés directement via l'application du patient, et lorsque l'on "accepte" un rendez-vous, la saisie est effectuée dans Outlook ;

  • Avant le rendez-vous, le contenu qui prépare le patient à l'intervention est d'abord affiché ;

  • Ces contenus sont disponibles sous forme de texte, des informations complémentaires sont liées, des vidéos sont également affichées. Idéalement, un service de traduction en ligne est disponible ;

  • Les données de base du patient nécessaires à la procédure peuvent également être saisies ou mises à jour à l'avance ;

  • En temps utile avant le rendez-vous, il est rappelé au patient de mettre à jour les données ou de confirmer leur exactitude ;

  • Deux jours avant le rendez-vous, les informations les plus importantes sont à nouveau affichées. Informations sur la phase de jeûne, la liste de colisage, l'organisation d'un taxi, etc ;

  • Tous les contenus, y compris l'inscription dans le calendrier, peuvent être partagés au besoin avec des personnes de confiance afin qu'elles puissent aider le patient ou, par exemple, que l'employeur soit informé de la procédure.


Les critères "compréhensible pour tous" et "la bonne décision" s'appliquent également ici.

Afin de rendre les informations supplémentaires sur les rendez-vous "compréhensibles pour tous", il est utile de définir ces informations de manière uniforme dans tout l'hôpital : Quel contenu est inclus dans un horaire numérique et qui le traduit en "patient" ? Une petite sélection de contenus possibles :

  • Heure et durée de l'intervention (avec indication du temps de récupération prévu)

  • Lieu (les patients doivent-ils se présenter à la réception ou directement au service ?)

  • Professionnel de la santé ou équipe de traitement

  • Informations générales (à quoi le patient peut-il s'attendre, que doit-il apporter avec lui ? Doit-il être sobre ou apparaître avec une vessie pleine ? Quelle est la durée totale de l'engagement / du séjour) ?

  • Contenu éducatif (document, vidéo, images)

  • questionnaire (par exemple, anamnèse structurée)

  • Liste de colisage

  • Liste de médicaments (ce qui doit être pris avant le rendez-vous, ce qui ne doit pas être pris, quand les anticoagulants doivent-ils être arrêtés)

Les considérations sur "la bonne mesure" sont illustrées par l'exemple suivant de trois traductions possibles.

  1. "Opération" - Le patient sait qu'il est opéré et espère que le genou est vraiment visé. Cette traduction fournit trop peu d'informations et peut entraîner une confusion ou des questions inutiles.

  2. "Opération du genou" - Le patient sait qu'il sera opéré du genou et a été informé des détails. Le contenu informatif de cette traduction est approprié et suffisant.

  3. "Opération du genou avec ablation du ménisque" - Cette traduction contient trop d'informations, car le médecin avait précisé dans l'exposé explicatif qu'il allait d'abord examiner le ménisque et essayer de le préserver. Si cela n'est pas possible, le ménisque sera enlevé. Avec cette traduction, le patient pourrait craindre que le médecin enlève de toute façon le ménisque.


Conclusion

Que ce soit dans le cadre de l'interaction numérique avec les patients ou pour l'optimisation des documents papier existants, il est utile d'introduire le terme "patient" dans les hôpitaux afin que tous les secteurs et départements parlent la même langue.


Pour que les patients puissent jouer un rôle actif dans le déroulement de leur maladie dès le début.




2 Ansichten

Newsletter abonnieren

heyPatient AG

Tösstalstrasse 234

8405 Winterthur

Schweiz

+41 44 586 02 01

team@heypatient.com

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook

Rechtliches

Partner

eleveneye-logo_edited.png
KSB_Logo-OBEN_LINKS_edited.png
Logo DeepImpact.png
SwissID.png
DDAG.png
Footer logo SMS-Logo-1h-72dpi_RGB.png